Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photographies, articles originaux et partages de mes photos sur d'autres réseaux sociaux

©By Evelyne, Tout Simplement..

Le Rouissage du Lin

Après leur arrachage, les pailles de lin disposées au champ, en andains, subissent le rouissage. Cette étape détermine en grande partie la qualité du lin. Elle correspond à l’action des microorganismes du sol (champignons, bactéries) sur les tiges. À la faveur d’une bonne humidité (rosées, pluies) et de températures douces (>10 °C), ceux-ci secrètent des enzymes qui fragilisent les tissus qui entourent les faisceaux de fibres. En créant une perte de la cohésion tissulaire, le rouissage facilite l’extraction mécanique des fibres. Son défaut : il est une étape empirique qui dépend énormément du climat. Il faut en effet que l’attaque microbiologique des pailles soit suffisante pour les fragiliser, mais que cette action reste limitée pour que les microorganismes n’aient pas le temps d’endommager les fibres.

Le rouissage se traduit par un changement de couleur des pailles qui prennent une couleur brune à grisée. Il est jugé optimal quand les tiges présentent une couleur homogène et quand on peut sans effort extraire les fibres qu’elles contiennent. On dit alors que le lin est ‘teillable’...

Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Le Rouissage du Lin
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Jolie reportage, parfaitement illustré.
Répondre
E
Mieux qu'un tonte de pelouse, c'est splendide.
Répondre
M
je connaissais pas expression le lin est t'eillable..
Les photos de tes deux articles sont superbes.
Bonne semaine Evelyne. Kenavo.
Répondre
E
Après le rouissage, le teillage.. ;-)
Bonne semaine à toi ! Kenavo !
P
bonjour Evelyne, je suis contente de te relire et te remercie pour ton passage... tes photos sont très texturées et j'aime.magnifique la première phrase, un poème à elle seule. un grand merci
Répondre
F
Jolies photos..Je constate que nous sommes presque voisins.Il y a pas mal de champs encore coté 95.Du coté 78 pas sûr.
Répondre